26 juin 2013

Étape 9 :
L'étape Châtillon Colligny / Étang de la Gazonne ne comportait pas beaucoup de kilomètres (environ 14) car il y avait beaucoup d'écluses à passer (12) dont les célèbres écluses à la chaine de "Rogny les 7 écluses". Quelques kilomètres avant d'arriver à l'étang, j'ai été rejoint par des rameurs de l'aviron Giennois. Il était encore tôt alors j'ai décidé de poursuivre ma route jusqu'à Ouzouer-sur-Trézé sans savoir que les membres de 'aviron Giennois et du Lions club de Sully-Gien (qui ne se connaissaient pas avant) s'étaient associés pour préparer une réception. À notre arrivée à Ouzouer, tout le monde avait quitté l'étang pour venir nous accueillir. En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, la réception avait changé d'endroit, une salle avait été mise à disposition et tout avait été réorganisé.  Je remercie l'aviron Giennois et le Lions club pour cette magnifique soirée.
(PS : Gros bisous à Mado...)

Étape 10 :
Cette étape (un peu raccourcie car nous avions parcouru plus de kilomètres la veille) nous a conduit jusqu'à Beaulieu. C'était le 5ème jour que nous étions suivis par les sapeurs pompiers du Loiret avec qui nous avons passé d'excellents moments. Arrivés au port, nous avons été accueillis par la fanfare de Beaulieu, Madame le Maire, de nombreux pompiers et beaucoup de personnes venues nous encourager. Après ce moment musical fort sympathique, nous nous sommes rendus à la caserne des pompiers de Beaulieu où une belle soirée avait été organisée. Madame le Maire m'a remis la médaille de la ville et, le Colonel Roche, la médaille de l'union départementale des sapeurs pompiers du Loiret. Encore une fois, la soirée a été très conviviale, un vrai moment de partage.

Étape 11 :
Départ de Beaulieu pour Saint-Bouize. Je redoutais un peu cette étape longue de 31 kilomètres entrecoupée de 6 écluses mais elle s'est plutôt bien déroulée sous un soleil qui a brillé une bonne partie de la journée. Exceptionnellement, les pompiers du Loiret nous accompagnaient une dernière fois alors que nous étions entrés dans le Cher. Je les remercie car sans eux, il m'aurait été impossible de passer les écluses dans mon bateau. J'aurais dû monter à chaque fois sur le bateau suiveur AG2R La Mondiale. Arrivée à l'écluse de Belleville, une grande surprise m'attendait. Les enfants de l'école primaire étaient venus m'accueillir avec un grand panneau d'encouragement et ils ont chanté une chanson de Souchon, "rame rameur ramez" en adaptant les paroles. C'était très émouvant. Je mercie les enfants et leurs professeurs pour ce merveilleux moment. Un peu plus loin, un couple a interprété 2 chansons avec un orgue de Barbarie. Je vis des instants fabuleux au fil de l'eau...
 Les derniers kilomètres avant Saint- Bouize m'ont paru interminables mais à 18 heures, nous étions arrivés à destination. Nous avons alors fait demi-tour jusqu'au port de Ménétréol où un membre de la confrérie de Sancerre nous attendait avec un minibus pour nous amener au sommet de la colline, dans la maison de Sancerre où j'ai été intronisée. Après avoir juré de "partager le meilleur" (devise de la confrérie), je suis devenue ambassadeur de la confrérie de Sancerre. C'était un moment à la fois solennel et convivial.





Étape 12 :
Aujourd'hui, les conditions météo étaient bonnes : soleil et petit vent favorable. Vers 13 heures, nous nous sommes arrêtés au port de la Chapelle-Montlinard où nous attendaient des amateurs de péniches représentants les associations "Les amis du port" et "DBA" (Dutch Barge Association). Après un bon repas, nous avons pris un café avec eux avant de repartir pour Marseilles-les-Aubigny où nous attendaient monsieur le Maire, des pompiers et de nombreuses personnes venues me soutenir. Ce soir, je suis plus fatiguée que d'habitude. Un passage dans les mains de Laurent, le kiné et au lit !

Demain, l'étape 13 nous conduira jusqu'à Nevers. Il y aura 26,5 km à parcourir et 5 écluses à franchir...